Google+

3em Pilier:Aumône

3em Pilier-Aumône:Zakate

La zakât ou zakah (زÙ�Ù�Ù�اة zakÄ�t ; mot arabe traduit par « aumône » en français), est le troisième des piliers de l'islam : c'est un groupement d'impôts obligatoires.

Le musulman est tenu de calculer chaque année lunaire (hégire) ce montant et le donner aux gens les plus pauvres de sa communauté en commençant par sa famille (à l'exception de ceux qui sont à sa charge) et ses voisins.

Historiquement, dans les pays islamiques, c'était l’État qui récoltait la zakat et qui la redistribuait. Les non-musulmans devaient s'acquitter alors d’un autre impôt nommé djizyah, une taxe de capitation (par tête) variable (selon les besoins des autorités musulmanes) imposée à toutes les communautés soumises — essentiellement les juifs et les chrétiens — pour retenir leur droit de culte et d'exemption de combattre pour les musulmans.

Buts de la Zakât [modifier]

  • Purifier le croyant de son éventuelle attirance malsaine pour les biens, limiter l’avarice et la convoitise. De même, cela favorise l'investissement des biens, car les investissements sont exemptés d'impôts.
  • Permettre aux plus pauvres de subvenir à leurs besoins, ce qui était un droit dans le cadre de la responsabilité collective prônée par l'islam.
  • Rallier le cœur des hommes à Dieu.
  • Permettre la création de bâtiments publics utiles : écoles, hôpitaux...

Bénéficiaires de la zakât:

Les bénéficiaires de la zakât sont cités dans le Coran :

« La zakât est destinée aux pauvres, aux indigents, à ceux qui y[1] travaillent, à ceux dont les cœurs sont à gagner [à l’Islam], à l’affranchissement des jougs, à ceux qui sont lourdement endettés, dans le sentier d’Allah, et pour le voyageur (en détresse). »
    — Le Coran (IX, 60)

La zakat est donc redistribuée aux pauvres, aux nécessiteux qui possèdent trop peu pour vivre d'une manière décente, aux esclaves afin de les affranchir et aux captifs afin de verser la rançon qui leur rendra la liberté. Elle sert aux surendettés, parfois incapables de s'acquitter de transactions qui ne comportent pas d'offense à la morale.

Elle sert pour les missions de conversion et peuvent en bénéficier les nouveaux convertis dont la foi n'est pas encore ferme afin de les aider dans le sentier de Dieu. Les « fils du chemin » (les voyageurs en détresse, les pélerins) à qui l'on doit une assistance charitable en bénéficient.

Les personnes qui s'occupent de récolter la zakât en perçoivent une part.

 

Zakât al-Mâl

La zakât al mâl (aumône légale) est imposée annuellement sur les ressources financières supérieures à 85 grammes d'or soit environ 1100 euros (2,5 % d'acquittement), le bétail, les marchandises, les ressources extraites du sol, les fruits, légumes, céréales.

Le Coran contient plus de 80 versets concernant la zakât et l'obligation de s'en acquitter. Cette aumône est considérée comme un droit des pauvres de prélever dans le surplus des plus riches.

« Soyez assidus à la prière, faites l'aumône, vous retrouverez auprès d'Allah le bien que vous aurez acquis à l'avance, pour vous-même. »
    — Le Coran (II, 110)

« Prélève une aumône sur leurs biens pour les purifier et les rendre sans taches.{{fin_citation| Le Coran (IX, 103)}

Comment calculer la zakat pour un particulier:

Si votre richesse constitue plus de 85 grammes d’or soit approximativement 1700e durant 1an. vous êtes donc soumis à la Zakat.

c'est 2,5% du [( Revenu annuel + chiffre annuel épargné, métaux précieux 'sauf bijoux perso' ) - ( Charges vitales, Dettes, loyer, Transports, frais médicaux, budget alimentaire )]

Soumis à la zakat

  1. Avoirs/biens et fortune (espèces, métaux précieux, carnets d’épargne, ou dépôts en banque)
  2. Titres bancaires
  3. Les récoltes et le bétail
  4. Revenus divers (location de biens immobiliers par exemple)
  5. Honoraires
  6. Salaires
  7. Primes, gratifications et bonifications
  8. Héritages

Non Soumis à la zakat

  1. Terrain, immeuble, bâtiment (non soumis à la vente)
  2. Maison privée principale ou secondaire
  3. Mobiliers, vêtements, voitures, etc.
  4. Hypothèque
  5. Bijoux personnel

Zakât al-Fitr

Il existe une zakât particulière obligatoire que l'on verse avant la fin du mois de ramadan, c'est la zakât al-Fitr (aumône de la rupture du jeûne). Elle est équivalente à un saa (quatre portions remplissant totalement les deux mains) d'une denrée alimentaire consommée couramment dans le pays où l'on vit. Étant destinée aux plus démunis, elle a pour but de purifier le jeûneur de ses péchés commis pendant le mois de ramadan.

Autres formes d'aumône

Il existe également différentes aides aux plus pauvres, notamment le waqf. Certains proposent que la zakat soit indexée sur le coût de la vie, du baril de pétrole ou des actions en bourse.

Acheter une oeuvre,faire une action,apprenez,Posez,Répondez aux questions,Poster un article,participez au forum!

https://www.facebook.com/webmasterelhadjomartall

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×