Google+

Moustapha Niasse prêt à entrer dans le capital de la Sonatel

POUR UN SOUCI DE PREFERENCE NATIONALE

NETTALI.NET - L’ancien Premier Ministre et leader de l’Alliance des Forces du Progrès (Afp), Moustapha Niasse a fait part aujourd’hui de sa disposition à entrer dans le capital de la Sonatel, si cela peut aider à empêcher à l’Etat de céder une part de ses actions à des étrangers. Déclaration faite ce vendredi après-midi lors d’une rencontre entre une délégation de l’Alliance des Forces de Progrès (Afp), conduite par son Secrétaire général et des Travailleurs de la Sonatel.

Les travailleurs de la Sonatel poursuivent leurs rencontres avec les leaders d’opinion du pays en vue de convaincre l’Etat de ne plus songer à vendre ses actions à France Télécom. Ce vendredi 8 mai, ils étaient à Sacré Cœur au siège de l’Afp où ils ont échangé sur la question avec le secrétaire général dudit parti.

Moustapha Niasse qui s’est montré solidaire avec les Sonatéliens a prôné, à l’occasion, une préférence nationale quand il s’agit de céder des actions d’une entreprise aussi stratégique que la Sonatel. Ainsi, l’ancien premier ministre s’est dit prêt à devenir actionnaire dans la société, juste pour préserver les intérêts nationaux.

Et Niass ne manque pas d’arguments. Puisqu’il explique que « la Sonatel est la seule entreprise sénégalaise cotée en bourse et qui génère 12,7% des impôts ». Ce qui fait, à l’en croire, une moyenne de 100 milliards par an. Sans compter, toujours selon le secrétaire général de l’Afp, que la Sonatel fait 150 milliards de francs Cfa de bénéfice par an. Ce qui lui fait dire qu’il est d’accord pour que les actions de la Sonatel soient achetées par des privés nationaux. Mieux, Moustapha Niass se dit prêt à collaborer avec les privés nationaux pour acheter les actions que l’Etat détient dans le capital de la Sonatel

L’Etat ayant déjà décidé de ne plus vendre 9,87% de ses actions à France Télécom, les travailleurs de la Sonatel continuent de dialoguer avec les différentes couches de la société juste pour appeler l’Etat, la prochaine fois à se concerter avec les travailleurs avant de prendre une décision aussi lourde de conséquence que cette vente qui ferait de France Télécom l’actionnaire majoritaire de l’entreprise.

- Par Hassan -

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Acheter une oeuvre,faire une action,apprenez,Posez,Répondez aux questions,Poster un article,participez au forum!

https://www.facebook.com/webmasterelhadjomartall

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×