Google+

Les prolongations de la marche à propos du stade Assane

Les prolongations de la marche à propos du stade Assane Diouf du samedi se jouent toujours au sein de la Coalition Benno siggil senegaal. Après cette manifestation non autorisée ayant conduit à l'arrestation de certains de leurs camarades, l'Opposition s’est réunie hier pour dégager une conduite à tenir. Pour Ali Haïdar porte-parole du jour de cette rencontre de la conférence des leaders et ses camardes

le collectif des avocats dirigé par Me Aissata Tall Sall usera de toues les voies nécessaires pour libérer leurs camardes. Ils n’écartent même pas l’idée de « vilipender le régime de Me Abdoulaye Wade au niveau de la Communauté internationale».
 
«Le collectif des avocats va mener une action en justice en même temps qu'il mènera une action d'information vis-à-vis de l'opinion internationale pour dénoncer les dérives d'un régime fasciste et totalitaire pour la libération de nos camarades arrêtés lors de la marche ». Ce sont là les décisions majeures prises par la Coalition Benno siggil senegaal au lendemain de leur marche aux côtés des populations de Rebeuss et environs pour la sauvegarde du stade Assane Diouf. Parlant au nom de ses paires, Ali Haïdar a annoncé que Me Aïssata Tall Sall qui dirige le collectif des avocats s'est déjà saisi du dossier. Et le hic dans tout ça, martèle le patron des écologistes qui aurait même fait sortir l'avocate Socialiste de ses gongs, a été « le traitement barbare infligé par la police à l'avocat Me Birame Sassoum ». Selon M. Haïdar, ce dernier aurait été bâillonné, menotté et traîné dans la boue comme un vulgaire voyou.
Notre interlocuteur qui porte encore les séquelles de la balle en caoutchouc au niveau de la hanche traite « le régime de Me Abdoulaye Wade de bandit ». Parlant du ministre de l'Intérieur Cheikh Tidiane Sy, M. Haidar ne semble pas être, surpris par son comportement. Car, estime-t-il, « Cheikh Tidiane Sy, l'élève de Mobutu a assimilé les leçons du maître ». Et de poursuivre : « Nous allons soutenir toutes les actions du collectif des avocats ». Pour dire que la priorité de la Coalition Benno siggil sensualité, à l’heure actuelle demeure la libération de leurs camardes.

Les locales constituent un référendum

Abordant l'autre point du jour de leur rencontre qui se trouve être les prochaines élections locales, le porte-parole du jour de bennoo siggil laisse entendre que « la coalition n'a qu'un seul mot d'ordre ». De l'avis d’Ali Haïdar, « les élections locales seront comme un référendum pour les Sénégalais ». Cela dit, souligne-t-il, « ils auront la latitude de dire s'ils veulent encore que leurs terres continuent de faire l'objet de bradage, qu'ils n'aient plus droit aux soins, que leurs enfants admis au bac ne soient plus orientés à l'université, etc. ». Pour l'Opposition, ce sont les vraies questions auxquelles elle promet de trouver des réponses au soir du 22 mars prochain.
Revenant sur le cas des forclusions dont la Cour d'appel s'est déclarée incompétente pour trancher, ce dernier estime que c'est là une preuve tangible de « l'incompétence » de la justice. « La justice vient de donner une preuve de son injustice », argue M. Haïdar. Pour qui d'ailleurs, cette justice ne mérite plus confiance car étant sous les ordres de l'Exécutif. Parce que, dit-il, « ne pouvant pas comprendre pas comprendre cette attitude de la justice bien que la Cena et la Ceda aient pris leurs responsabilités ». 

 

 

Auteur: Djim Momath KIDIERA    

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Acheter une oeuvre,faire une action,apprenez,Posez,Répondez aux questions,Poster un article,participez au forum!

https://www.facebook.com/webmasterelhadjomartall

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×