Google+

La masturbation : Ce que l’on ne vous en dit pas toujours !

Par le Pr. Serigne Samba Ndiaye

 

Enseignant Chercheur Phytothérapeute

 

Libellé des Questions / Réponses

Bonjour Professeur, qu’est ce que la masturbation ?

Bonjour. La masturbation pour être simple, est l’acte de se procurer du plaisir sexuel en stimulant ses organes génitaux pour aller ou non jusqu'à l'orgasme. Elle peut se faire avec un objet ou avec la main.

Professeur. La masturbation s’observe-t-elle chez l’enfant ?

Sambamara. Bien sûr et, elle commence d’ailleurs très tôt. Elle apparaît de façon normale dès le plus jeune âge (l’activité masturbatoire peut débuter dès le 8 eme mois) et serait plus fréquente chez le garçon que chez la fille.

Vers quatre ans, la masturbation qui avait régressé vers l’âge de deux ans, réapparaît, associée à des fantasmes (miction, défécation, etc.). Elle diminue vers la phase de latence. Durant toute cette période, elle est considérée comme faisant partie du développement normal d’un enfant. Néanmoins, l’augmentation de sa fréquence et de son intensité peut traduire un trouble de la personnalité (troubles anxieux, troubles psychotiques, etc.)

 

Professeur. Comment les jeunes pratiquent-t-il la masturbation ?

Sambamara. Le garçon utilise en général sa main en caressant son sexe dans un mouvement de va et vient qui mime le rapport sexuel. Certains garçons frottent leurs pénis contre le drap ou un autre objet par exemple. La fille elle, stimule son clitoris. C’est pour elle l'organe du plaisir. Elle le fait avec sa main, ses doigts, un objet comme une peluche, le jet d'eau de la douche ou même en serrant ses deux cuisses l'une contre l'autre. Elle peut aussi se caresser le corps, les seins, les mamelons, l'intérieur des cuisses ou du vagin...

 

Professeur. Quels sont les inconvénients de la masturbation ?

Sambamara. Vous savez, ce qu’on craint le plus pour les deux partenaires, est que la masturbation devienne compulsive.

Et, utilisée de façon abusive, cette pratique peut nuire à la bonne fonctionnalité sexuelle du couple. Lorsque l’on se masturbe plus que l’on fait l’amour, il y a vraiment problème. Et le vrai danger de cette vie en solo est que petit à petit, chacun finit par oublier que la sexualité doit être une sexualité à deux.

Chez l’homme, une pratique intense et régulière de la masturbation peut créer chez lui un blocage le jour où il se retrouvera dans les bras d’une personne de sexe opposé. L’érection aura du mal à monter et l’éjaculation tant ils se sont habitués à se donner du plaisir tout seuls.

De même chez les femmes, cette recherche effrénée d’un orgasme facile par la masturbation finit souvent à leur faire oublier la dimension rationnelle d’un rapport à deux. Comme en atteste cette déclaration d’une jeune dame : « Je me masturbe deux fois par semaine en moyenne. Cela peut être tout les jours si personne n'est la pour aider. Je m'en sors fort heureusement bien là-dessus ! En couple, je me masturbe sans doute une fois par semaine, surtout le week-end. On n’est jamais mieux servi que par soi-même… ».

En outre contrairement à ce que beaucoup pensent, la masturbation a beaucoup d’inconvénients du côté des hommes. La plupart des garçons souffrant de dysfonctionnement érectile que j’ai interrogés m’ont dit qu’ils ont déjà pratiqué la masturbation. Certains d’entre eux m’ont affirmé aussi que c’est devenu une drogue chez eux et ils ne peuvent plus s’en passer. Quelques uns disent que leur membre viril est devenu flasque ce qui fait qu’ils ne pensent pas pouvoir affronter un jour le mariage.

L’autre gros problème que l’on craint est que quelqu'un puisse arriver à préférer la masturbation au rapport sexuel. Il pourrait arriver à éviter toute relation amoureuse, préférant se masturber tranquillement dans son coin ! C'est alors le signe d'une grande difficulté de communication avec l'autre. Cela crée la solitude, la timidité, la peur du sexe opposé et l’isolement. La personne qui pratique la masturbation a déjà un partenaire ; lui-même, pourquoi en chercher ? Dieu nous a créés pour que nous soyons complets en nous associant à quelqu’un dans le mariage et non en entretenant une relation avec nous-mêmes.

 

Professeur. Il semble que la masturbation peut causer une éjaculation, voir même une impuissance. Qu’en pensez-vous ?

Sambamara. C’est la triste réalité. La masturbation produit, à la longue, l'éjaculation précoce chez l'homme. Parce qu'il a habitué son système sexuel à réagir grâce à des images mentales qu'il a lui-même fabriquées et quand il doit faire face à une relation sexuelle normale, il peut à peine maintenir l'érection, puisque ses sphincters ne résistent pas au contact sexuel et cela produit l'amertume, l'insatisfaction et l'infidélité dans le couple. Dans de nombreux cas, l'homme qui s'est habitué à la masturbation devient plus tard impuissant, parce qu'il détruit certains fils nerveux de son cerveau et n'arrive plus à avoir une relation sexuelle normale.

 

Mais Professeur. Quelles solutions pour arrêter la masturbation?

Sambamara. Les solutions ne manquent pas mais il faudra avant tout avoir une volonté ferme. Vous pouvez ajouter à votre agenda les éléments suivants :

- Ayez une bonne hygiène de vie, évitez la pornographie, les plaisanteries obscènes, les mauvaises fréquentations, toutes incitations à la luxure.

- Ne portez pas de sous vêtements serrés.

- Evitez de manger trop de viande, surtout le soir, diminuer tous les aliments gras de même que le sucre.

- Essayez d'être régulièrement en état de pureté et réciter 100 istighfar après chaque prière en ayant la ferme volonté d'arrêter.

www.elhadjomartall.com

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Acheter une oeuvre,faire une action,apprenez,Posez,Répondez aux questions,Poster un article,participez au forum!

https://www.facebook.com/webmasterelhadjomartall

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site