Google+

Ouverture de la première session ordinaire 2009 / 2010 du Parlement au niveau Sénat

Un dialogue franc et constructif doit s'établir entre la majorité et l'opposition, entre le Gouvernement et ceux qui critiquent son action. Ce dialogue est indispensable actuellement pour dépasser définitivement la crise que nous avons connue en 2008.

Nouakchott, 9 nov (AMI) - La première session ordinaire 2009 / 2010 du Parlement au niveau Sénat a été ouverte lundi soir à Nouakchott sous la présidence de M. Ba Mamadou dit M'baré, président du Sénat.
A cette occasion, M. M'baré a prononcé le discours d'ouverture suivant :

" L'ouverture de notre première session 2009 / 2010 coïncide avec une journée historique. Le vingtième anniversaire de la chute du Mur de Berlin.
Cette session s'ouvre aussi au moment où la Mauritanie a achevé avec succès une période de transition couronnée par des élections présidentielles libres et transparentes validées par l'ensemble de la Communauté internationale marquant ainsi le retour de notre pays à l'ordre constitutionnel. Nous avons repris notre place dans le concert des nations et renoué avec nos partenaires au développement.
La clarté et la pertinence du programme proposé par le candidat Mohamed Ould Abdel Aziz aux mauritaniens, au cours de la campagne électorale, lui ont permis d'être élu au premier tour.
Un programme visant un redressement réel de la situation économique et sociale du pays a été initié. C'est ainsi que des rencontres avec les responsables chargés de gérer les biens publics ont été entamés juste après son investiture. Au cours de ces rencontres, le président n'a cessé d'exprimer sa volonté d'engager une lutte continue et sans merci contre la pauvreté, le gaspillage des deniers publics et contre toute forme d'injustice qui sévissent dans le pays des décennies durant.
Compte tenu de notre rôle de contrôleur de l'action du Gouvernement, et surtout de notre casquette d'élu du peuple, je vous invite, chers collègues et à travers vous toutes les populations de vos circonscriptions respectives à accompagner cette volonté du président de la république à édifier une Mauritanie nouvelle, afin que le changement constructif soit une réalité.
Dans le domaine politique, les élections présidentielles du 18 juillet 2009 ont mis fin à une année de crise politique et institutionnelle dans notre pays, ouvrant ainsi la voie à la participation de tous les acteurs de la scène politique nationale.
Un dialogue franc et constructif doit s'établir entre la majorité et l'opposition, entre le Gouvernement et ceux qui critiquent son action. Ce dialogue est indispensable actuellement pour dépasser définitivement la crise que nous avons connue en 2008.
Notre chambre vient de procéder au renouvellement partiel de son premier tiers. A cette occasion, aux noms des sénateurs présents comme à mon nom personnel, je présente mes vives félicitations à nos nouveaux collègues pour leur brillante élection au niveau de leur département respectif et leur souhaite la bienvenue dans la Chambre haute de notre Parlement. A ceux restés en lice pour le deuxième tour, je dis bonne chance.
C'est en vous réitérant une fois de plus mon appel à soutenir activement la lutte contre la gabegie que je déclare ouverte la première session ordinaire de notre parlement.
Je vous remercie. "
L'ouverture a eu lieu en présence de plusieurs membres du gouvernement.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Acheter une oeuvre,faire une action,apprenez,Posez,Répondez aux questions,Poster un article,participez au forum!

https://www.facebook.com/webmasterelhadjomartall

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×