Google+

Le parti de Macky Sall va porter plainte contre l’Etat du Sénégal

Prenant prétexte des retrouvailles entre le président Abdoulaye Wade et son ancien Premier ministre Idrissa Seck, l’Alliance pour la République (Apr) de Macky Sall met sur la table le débat sur les milliards des chantiers de Thiès.

Et c’est le "Réseau des enseignants de l’Apr" qui s’est chargé de mettre sur la place publique le débat qui dérange tant. En conférence de presse mercredi à Dakar, les enseignants de l’Apr ont révélé que leur parti est en train d’étudier les voies et moyens de porter plainte contre l’Etat du Sénégal pour que les Sénégalais soient édifiés sur les milliards des chantiers de Thiès.

Wade et Idrissa Seck ont fini de sceller leurs retrouvailles. Mais ce qui intéresse l’Alliance pour la République (Apr) de Macky Sall, c’est plutôt que la lumière soit faite sur les milliards dépensés dans le cadre des chantiers de Thiès. Le parti de l’ancien Président de l’Assemblée nationale brandit, d’ailleurs, une plainte contre l’Etat du Sénégal. Youssou Touré du "Réseau des enseignants de l’Apr" l’a dit, mercredi, au cours d’une conférence de presse tenue à Dakar.

« Nous sommes en train de voir avec les avocats ce qui est possible de faire dans cette affaire », a dit le syndicaliste Youssou Touré qui coordonne le réseau des enseignants membres du parti de Macky Sall. L’objectif, à l’en croire, c’est de tout faire pour que les Sénégalais soient édifiés sur les milliards de Thiès. « Il faut qu’on dise clairement ce qu’il en est des 40 milliards parce que l’extinction du soleil ne nous trouvera pas ici », a indiqué Youssou Touré, reprenant la célèbre formule de l’ancien Premier ministre et maire de la ville de Thiès.

En outre, l’Apr ne veut pas se contenter d’interpeller le président Abdoulaye Wade. Puisque les enseignants du parti de Macky Sall promettent également de travailler pour que l’opinion s’approprie cette interpellation. D’ailleurs, une descente est prévue en banlieue pour sensibiliser les populations sur la question.

L’on se rappelle qu’au plus fort de la crise entre Abdoulaye Wade et Idrissa Seck, c’est Macky Sall, alors Premier ministre, qui s’était chargé de présenter aux ambassadeurs accrédités à Dakar le rapport déclassifié de l’Inspection générale d’Etat (Ige). De sa cellule de la prison de Rebeuss, lui avait d’ailleurs envoyé la célèbre formule : « Allah n’aime pas les traîtres. »

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Acheter une oeuvre,faire une action,apprenez,Posez,Répondez aux questions,Poster un article,participez au forum!

https://www.facebook.com/webmasterelhadjomartall

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×