Google+

L’Afp refuse d’être une opposition « intelligente »

« L’opposition patriotique sénégalaise, en particulier l’Afp, ne saurait être « intelligente » au sens d’un Wade naguère, parce qu’elle a conscience qu’elle a en face d’elle un système mafieux dont les objectifs sont aux antipodes de la moindre stratégie sérieuse de développement concerté », déclare le Bureau politique dans leur communiqué de presse sorti après leur rencontre hebdomadaire.

Le bureau politique de l’Afp refuse d’être intelligent face au régime de Wade. Il a décidé d’œuvrer de toutes ses forces, pour préserver et développer l’unité de Bennoo Siggil Senegaal, dans le respect des identités des uns et des autres, pour donner le maximum de chances au peuple sénégalais de « se débarrasser du régime nocif à tous égards de Me Abdoulaye Wade ».

Selon l’Afp, « la tragédie de l’Ile de la Madeleine n’est en fait que la manifestation d’une crise profonde qui affecte le secteur de la pêche ».

Les émeutes de Médina Gounasse, elles, « sont la conséquence de la nébulosité qui a entouré la conception et l’exécution du Plan Jaxaay, le tout enrobé dans une arrogance et un autoritarisme auxquels les populations entendent résister, pour défendre leurs droits et leurs intérêts légitimes », note l’Afp.

« Toutes ces tensions sur le front social n’ont épargné ni les travailleurs de la Sonatel, ni ceux de l’Hôpital Le Dantec, espace de souffrance s’il en fût. Le Syndicat Autonome des Médecins du Sénégal (Sames) et les médecins internes des hôpitaux protestent en fait, comme les Inspecteurs du Travail, contre les injustices qu’ils ont subies, du fait du dérèglement de la Fonction publique provoquée par l’incompétence et le populisme au pouvoir », fait remarquer l’Afp.

Quant au débat d’orientation budgétaire pour 2011, un regard non complaisant porté sur le mode de gouvernance économique, permet de constater, selon l’Afp, que le régime de Me Abdoulaye Wade n’a aucune vision de qualité porteuse d’ambition pour l’avenir du Sénégal. Le Bureau politique de l’Afp constate que, malgré la crise dont les effets plongent les citoyens dans des difficultés sans nom, le gouvernement entend continuer d’augmenter ses dépenses, notamment les dépenses de prestige qui traduisent, avec arrogance, le mépris du pouvoir de Me Abdoulaye Wade pour les populations.

L’Afp s’inquiète ainsi de l’utilisation qui pourrait être faite des sommes importantes concentrées dans l’espace des ministères confiés à M. Karim Wade. « Plus de 47% des ressources internes de l’Etat en 2011, soit près de 180 milliards de francs CFA, seront en effet attribués à ses services, alors que 19% seulement, soit 73 milliards, seront destinés au monde rural », constate l’Afp.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Acheter une oeuvre,faire une action,apprenez,Posez,Répondez aux questions,Poster un article,participez au forum!

https://www.facebook.com/webmasterelhadjomartall

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×