Google+

Ces présidents qui se paient les vacances 2009 à près du milliard FCFA

Les présidents camerounais, Paul Biya et sénégalais Abdoulaye Wade, sont en vacances depuis quelques semaines en France avec leurs proches. Les deux délégations présidentielles logent bien évidemment dans les meilleurs hôtels de la métropole avec à la solde, des factures salées pour le contribuable :

 entre 500 millions et le milliard de Fcfa. Mieux que les vacances de Nicolas Sarkozy, Georges Bush et Barack Obama réunis. Pendant ce temps, leurs peuples végètent dans la misère ambiante, les inondations et les délestages.


Ces présidents qui se paient les vacances 2009 à près du milliard FCFA
Le coût des vacances 2009 des chefs d’Etat du monde est au centre des débats depuis quelques jours. Une manière pour les analystes et les médias de mesurer le degré de civisme des dirigeants alors que la planète sort difficilement d’une crise économique sans précédent. Et dans cet exercice, les présidents africains s’illustrent comme les plus dispendieux. Ils laissent loin derrière eux, plusieurs dirigeants des pays dits « riches » et « développés ».

Des vacances à près du milliard de Fcfa

Si le taux de fatigue se mesurait par rapport au coût du repos, alors les présidents africains auraient la Palme d’Or ou l’Oscar du travail. Les luxueuses vacances de Paul Biya et de Abdoulaye Wade, les « très fatigués » chefs d’Etat camerounais et sénégalais défraient la chronique tant en France que dans leurs pays respectifs. Le premier a déposé ses valises dans La Baule (département de Loire-Atlantique, ouest de la France). Le second après la Suisse, s’accorde une rallonge de repos à Biarritz (station balnéaire réputée dans le pays basque français). L’idée de se reposer n’est pas en soit mauvaise pour ces dirigeants africains et leurs cours. Mais, les factures qu’ils laisseront après leurs vacances donnent déjà le vertige à plus d’un. En effet, selon des sources concordantes, la délégation présidentielle camerounaise occupe pour trois semaines, 43 chambres à l’Hermitage et au Royal, deux palaces de La Baule. A 42.000 euros (plus de 27.000.000 Fcfa) la nuitée, il est facile de se rendre compte qu’elle dépensera plus de 655 millions Fcfa, juste en frais d’hôtel. Quant à Abdoulaye Wade, il loge à l’hôtel du Palais de Biarritz avec plusieurs de ses proches dont son fils Karim épinglé dans un livre du journaliste Abdou Latif Coulibaly pour sa mauvaise gestion des fonds destinés à l’organisation de la dernière conférence islamique au Sénégal. Selon des sources proches du ministère sénégalais de l’Economie et des Finances relayées par les confrères du lequotidien.sn, le Trésor a dépensé environ 725 millions de F Cfa, rien que pour les vacances du président et de sa suite.

Pendant ce temps…

Il n’est plus un secret pour personne, la crise économique mondiale a aujourd’hui des répercussions sur l’Afrique. Les populations tirent le diable par la queue et le panier de la ménagère se vide jour après jour. Le Cameroun et le Sénégal ne font pas exception à la règle. Depuis plusieurs mois, la grande majorité des Camerounais lutte pour avoir une baguette de pain au petit déjeuner. Le prix des produits de première nécessité augmente à un rythme exponentiel, enfonçant le contribuable dans une misère ambiante. Quand aux Sénégalais, ils vivent les pieds dans l’eau à cause des dernières inondations. Dakar, ses banlieues et certaines localités de l’intérieur du pays sont sinistrés. Plusieurs artères du centre-ville de la capitale ont été envahies par les eaux de ruissellement rendant les routes impraticables. En plus, les délestages répétitifs ralentissent considérablement l’économie déjà moribonde de ce pays. « L’Etat n’a pas assez d’argent pour acheter le fioul qui alimente les centrales thermiques », argumente le gouvernement.

Les présidents les plus raisonnables

Des jaloux, les présidents camerounais et sénégalais vont sûrement en faire parmi leurs homologues. En effet, pour ces vacances 2009, Nicolas Sarkozy a payé de sa poche deux billets (pour lui et sa femme) pour se rendre au Cap Nègre, dans une propriété appartenant à la famille de son épouse. Le Président américain Barack Obama s’est contenté de passer une semaine de vacances à Martha’s Vineyard, (Massachusetts), dans une villa louée. Quant à Blaise Compaoré du Burkina Faso, il a passé ses vacances dans le joli pied-à-terre construit dans son village de Ziniaré.

Devant cette saga de la gabegie, il n’est pas étonnant que Paul Barthélemy Biya Bi Mvondo, Abdoulaye Wade et bien d’autres chefs d’Etat africains soient accusés de détournement de deniers publics, de corruption rampante et d’atteintes aux droits de l’Homme.

Et dire qu’ils osent encore tendre la main vers la France, les USA, la Suisse… pour demander de l’aide.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Acheter une oeuvre,faire une action,apprenez,Posez,Répondez aux questions,Poster un article,participez au forum!

https://www.facebook.com/webmasterelhadjomartall

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site