Google+

Ainsi parlait Abdourahim Agne de Wade

FLAGRANT DELIRE

La pratique politique au Sénégal autorise tous les reniements. Des hommes politiques qui ont marqué l’histoire nationale ont fait germer une tare que l’on désigne pudiquement sous le terme de transhumance.

Si elle existe depuis l’indépendance, c’est après l’alternance que ce revirement politico-idéologique a connu son apogée. A la suite de la défaite du Parti socialiste en 2000, Abdourahim Agne disait qu’il serait le dernier des Mohicans en référence au titre du roman de James Fenimore Cooper. Pourtant moins de dix ans après, il a non seulement claqué la porte du Ps, mais il est l’un des plus grands alliés du président Wade. Nettali vous livre certaines des déclarations anthologiques de l’actuel ministre des Télécommunications, des TICS, des Transports terrestres et des Transports ferroviaires, contre celui qu’il surnommait, non sans humour, Wade "Lagaffe".

"Quand nous avions eu tous les problèmes avec la Mauritanie, votre général "Vade" aurait assassiné toute la région du fleuve. Votre candidat ne parle que pour dire des bourdes, il est d’ailleurs devenu Vade Lagaffe", déclarait avec emphase Abdourahim Agne au cours d’un débat avec Idrissa Seck entre les deux tours du scrutin de 2000. Il assimilait le président Wade au héros de bande dessinée Gaston Lagaffe

"Il faudrait qu’on ait un Etat moins accaparateur, puisqu’il a tout accaparé. Attention à l’accaparement, car le Pds n’est pas loin du Parti-Etat", affirmait M. Agne au cours d’un autre débat.

"On ne doit décerner le prix Houphouet Boigny qu’à un homme de paix, un homme tolérant . On ne peut pas te donner ce prix alors que dans ton pays, il y a de l’injustice, des convocations à répétition. Le pays frôle le chaos, ce n’est pas normal que personne ne soit en paix dans ce pays. La tranquilité des citoyens est de la première responsabilité d’un président. Senghor est venu et il est parti par la grande porte, Abdou Diouf aussi, alors il faut que Wade mène ce pays qu’on lui a transmis sans heurts vers la paix durable", commentait-il, avant que Wade ne reçoive le prix Unesco à Paris.

- Par Béatrice

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Acheter une oeuvre,faire une action,apprenez,Posez,Répondez aux questions,Poster un article,participez au forum!

https://www.facebook.com/webmasterelhadjomartall

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site