Google+

REMANIEMENT DANS LE REMANIEMENT

On pensait la liste du gouvernement définitivement bouclée depuis samedi, et que Jules Ndéné allait mettre son gouvernement au travail. Eh bien non, c’est à un remaniement du remaniement que l’on a eu droit. Les rebondissements que l’on pensait jusqu’ici impensables, se sont produits. On ne s’étonne vraiment plus de rien dans ce pays. Ousmane Ngom a à nouveau "miné" son terrain, Abdoulaye Diop, après son coup de gueule, a pu sauver son « économie », bien que ses finances sont en voie de tarissement avancé. Abdoulaye faye, l’homme des investitures désastreuses est gracié. Et pour calmer le jeu avec Ousmane Masseck Ndiaye, le grand perdant de Saint-Louis, le Conseil économique et social lui est servi sur un plateau d’argent. Mame Birame Diouf assistera au fesman, non pas en spectateur, mais bien en tant qu’ acteur en chef, Wade lui a rendu son dû. Il devient ministre d’Etat en charge du festival.

Le plus malheureux en fait, dans toute cette histoire, c’est Ibrahima Cissé, ce ministre d’un week-end, qui a subi la pire des humiliations. Ministre d’un Week-end ! Que va-t-il raconter à tous ces sénégalais qui l’ont déjà félicité et à certains de ses proches qui pensent que devenir ministre est un ascenseur social certain ? Le second qui va sans doute s’ennuyer, c’est ce vétérinaire parachuté dans ce monde de la culture dont il ne connaît rien et qui pensait moins s’ennuyer grâce au Festival mondial des Arts nègres. Il se retrouve dépossédé de ce qui pouvait être intéressant et qui est le seul projet culturel du Sénégal, sous l’ère Wade.

Les sénégalais n’ont décidément pas de chance. Au vu du spectacle offert par ce remaniement dans un remaniement, l’on se demande si Wade maîtrise encore cet appareil du Pds, si difficile à gérer et à tenir. Les récentes investitures de la Coalition Sopi2009 ont révélé un désordre incroyable dans les rangs bleus. Si les finances sont gérées comme ce parti-état, rien d’étonnant que l’on se retrouve dans une situation de dénuement, tel qu’il faille vendre des bijoux qui ont pour nom, Sonatel. Ou alors qu’on arrive difficilement à payer une dette intérieure qui a fini de plomber le fonctionnement de beaucoup d’entreprises. Jamais le tâtonnement et le bricolage n’ont atteint de telles proportions !

Lire aussi Ousmane Ngom retrouve son fauteuil, Abdoulaye Diop récupère l’économie

Et Mame Birane Diouf revient comme ministre d’Etat chargé de a coordination du Fesman

- Par Nettali -

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Acheter une oeuvre,faire une action,apprenez,Posez,Répondez aux questions,Poster un article,participez au forum!

https://www.facebook.com/webmasterelhadjomartall

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×