Google+

ABDOULAYE BATHILY, SECRETAIRE GENERAL DE LA LIGUE DEMOCRATIQUE

NETTALI.NET- « J’ai honte de mon pays ». C’est le cri du cœur lancé par le professeur Abdoulaye Bathily, au cours de l’émission « Opinion » diffusée dimanche par la télévision Walfadjri. A cette tribune, le secrétaire général de la Ligue Démocratique n’a pas manqué de relever les irrégularités notées dans la formation du nouveau gouvernement

 C’est une fuite en avant. Ce n’est pas le gouvernement du Sénégal, nous sommes en plein dans la gestion familiale. Une famille qui gère un pays avec ses laquais », souligne-t-il d’emblée.

Et de poursuivre : « le Sénégal bat tous les records en matière de mal gouvernance. J’ai honte de mon pays. Le Sénégal fait piètre figure. On ne peut pas donner des leçons de démocratie. Abdoulaye Wade n’a pas besoin de gouvernement, ni de gens qui assument leurs responsabilités dans un Etat républicain. Comme il le dit lui-même, il peut nommer son chauffeur comme ambassadeur. Il a besoin de gens qui exécutent littéralement ses ordres ».

En ce qui concerne le projet de loi instituant la vice-présidence, Abdoulaye Bathily dénonce : « en modifiant la constitution du Sénégal, le chef de l’Etat opère, un coup d’Etat constitutionnel avec une Assemblée nationale qui lui obéit au doigt et à l’œil. Le Sénégal n’a pas besoin de vice-président. Compte tenu de l’histoire de notre pays, ça n’a aucun sens à l’heure actuelle. Ce ne sont que les caprices de Wade qui veut assurer une succession monarchique, et cela, les sénégalais doivent le refuser ».

Abordant la question genre liée à cette promesse, il précise : « le problème du Sénégal aujourd’hui, ce n’est pas lié à la femme, le problème c’est Abdoulaye Wade, son régime, sa façon de gouverner, son intention d’assurer, par des méthodes anti-démocratiques, sa succession. ».

Analysant la mise en place du gouvernement dirigé par Souleymane Ndéné Ndiaye, il relève : « certaines dénominations ministérielles, on sait très bien que ce ne sont pas des ministères. Ce ne sont pas des portefeuilles pour gérer les attentes des sénégalais. Les autres ministres du gouvernement ainsi que le Premier ministre ne sont là que pour le décor. De toute façon, le problème des sénégalais est de créer les conditions favorables pour se débarrasser de ce système qui est dangereux du point de vue de ses conséquences. Les sénégalais doivent se mobiliser pour se débarrasser de ce système ».

Lire aussi : "Abdoulaye Wade incarne la paradoxe"

Et "La Ld dénonce le pillage organisé des ressources nationales"

- Par Béatrice L. -

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Acheter une oeuvre,faire une action,apprenez,Posez,Répondez aux questions,Poster un article,participez au forum!

https://www.facebook.com/webmasterelhadjomartall

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site