Google+

Dimanche 22 Mars, les Sénégalais votaient pour le renouvellement des conseils Ruraux, Municipaux et Régionaux. Le scrutin qui s’est déroulé sur toute l’étendue du territoire national mettait aux prises 90 listes candidates. On a signalé plusieurs disfonctionnements (absence d’urnes, d’isoloirs, de sécurité, de bulletins de vote....) dans plusieurs endroits du pays à l’ouverture des bureaux de vote, selon les médias qui ont assuré une large couverture des élections.

Cette élection mettait aux prises deux poids lourds de la scène politique Sénégalaise : la coalition Sopi 2009 qui regroupe les partis de la majorité présidentielle et la coalition Benno Sigguil Sénégal regroupant les partis politiques de l’opposition dite significative (Parti Socialiste, Afp, Ld/ Mpt, Pit et l’Apr/ Yakar).



La coalition Sopi sanctionnée

Le moins que l’on puisse dire au lendemain de ce scrutin, c’est que les Sénégalais ont massivement sanctionné la politique du régime libérale à travers tout le pays. La coalition Sopi a été littéralement laminée dans ses propres bastions (Dakar, Pikine, Guédiawaye, Thies, Lougha, Fatick, Saint Louis, Kaolack pour ne citer que cela). Lendemain lugubre pour Wade, son fils Karim, Pape Diop le président du Sénat, le président de l’Assemblée Nationale, le Premier Ministre et j’en passe. A la surprise générale, ils ont été battus à plate couture dans leurs propres bureaux de vote.

Maitre Aïssata Tall s’impose à Podor

Dans le département de Podor, les enjeux se situaient à N’dioum et le chef lieu du département où le porte parole du parti socialiste, Me Aïssata Tall Sall livrait un combat contre le maire sortant, Oumar M’bingue. A 18 heures 30 minutes, les premiers résultats sortis des bureaux de vote étaient largement favorables à la liste de Benno Sigguil Sénégal.

A 20 heures, les partisans de Aïssata Tall Sall défilaient à travers les principales artères de la ville pour célébrer leur victoire. Des centaines de jeunes scandant le nom de Me Tall se sont rués vers le domicile de la « lionne du Fouta » comme la surnomment ses Fan’s pour célébrer leur victoire. Dans le camp adverse, c’était la consternation mais loin de la surprise depuis la folle journée du 15 mars lorsque les Podorois avaient caillassé et hué Me Wade, par ailleurs Secrétaire général national du Parti Démocratique Sénégalais. Me Wade ne disait-il pas qu’il allait battre Me Tall à Podor (ndlr 7 mars) ?

Et pourtant, le pape du Sopi a tout fait pour barrer la route à Aïssata Tall mais c’était sans compter avec la détermination des populations de Podor. L’argent a coulé à flot au cours de cette campagne en plus même des menaces de mort à l’endroit de certains militants de Benno Siggui Sénégal comme Anta Madeleine Niané, déclare la tête de liste de Benno.

Les tentatives de débauchages des militants de Benno tels Rougui Ly Mame N’diack et Mama Thiam contre des faveurs du pouvoir ont échoué. Rougui Ly, étudiante à l’Université de Sorbonne est une Podoroise originaire de Darel Barka (Mauritanie) venue spécialement pour soutenir son parti, l’Apr et la candidature de Me Tall. Après la publication des résultats, nous avons recueilli les impressions du futur maire de Podor. Voici sa première déclaration : « Je crois que ce soir on a marqué un tournant historique dans la vie politique du Sénégal ». Elle poursuit, « pour la première fois depuis que la commune de Podor existe, ici au Fouta, dans un fief dit conservateur et traditionaliste, une femme sera portée à la tête d’une mairie…, la révolution silencieuse a commence ici à Podor». Elle a remercié tous ses militants avant de lancer un appel à tous les podorois pour s’unir afin de traduire les ambitions de Benno pour la ville consignées dans un livret en douze points. La porte parole du Parti Socialiste a demandé à Me Abdoulaye de tirer non seulement les leçons de cette défaite mais surtout les « conclusions ». Maintenant, le plus dur reste à faire. La réalisation des promesses faites à la population et aux jeunes qui ont massivement contribué à cette victoire, dans le but de voir les choses changer dans leur vie.

Dans les autres localités du département, il faut noter que N’dioum a été remporté de justesse par le candidat de la coalition Sopi, M. Kane Diallo contre la liste de AJ/ Pads qui a d’ailleurs déposé un recours pour demander l’annulation de plusieurs voix obtenues par la liste Sopi grâce au vote des réfugiés mauritaniens basés à N’dioum et même de rapatriés. La coalition Sopi a remporté plusieurs collectivités locales, mais on note une grande percée de l’opposition dans le Fouta grâce à la venue de l’Apr Yakar sur l’arène politique.

Thièrno Souleymane envoyé spécial à Podor


Source: quotidiennouakchott(m)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Acheter une oeuvre,faire une action,apprenez,Posez,Répondez aux questions,Poster un article,participez au forum!

https://www.facebook.com/webmasterelhadjomartall

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site